Idées Reçues

1. Le Shandarisme est une secte

Les personnes petites et médiocres pensent que le Shandarisme est une secte pour la bonne simple raison que ce dernier met à mal leurs propres systèmes de croyance, de valeur et de principe. Assez déstabilisant, cela crée en eux un sentiment de peur et d’insécurité, alors ils tentent de se rassurer en diabolisant dans leurs esprits le Shandarisme (secte, mafia, facho, suppôt de Satan, etc.). N’est-il pas plus simple et rassurant de croire néfaste et dangereux une chose que l’on n’aime pas? Un grand classique. Il y a 700 ans en arrière, on brûlait sur le bûché en sorcellerie tout ceux qui ne correspondaient pas à une certaine foi. Aujourd’hui on accuse de secte dangereuse ou de fasciste tous ceux qui pensent et agissent différemment du reste du troupeau. Autres temps, autres époques, autres mœurs. Mais ce n’est pas pour autant que le Shandarisme va se laisser faire.

2. Le Shandarisme est satanique

Et ta sœur, elle est aussi satanique? Le Shandarisme ne croit pas au Diable, mais au Cosmos, à l’univers, à la vie dans l’univers et en son accomplissement. Dans ces conditions difficile de vouer un culte à Satan et d’être sataniste et satanique. Et encore moins aller faire des messes noires, sacrifier une jeune vierge et courir en grande robe dans les bois à 4 heures du mat. Et dire que ces cons sont capable de le croire! Un jour, un australien a bien dit à notre fondateur qu’il était satanique! Oh my God! De quoi tous nous faire rire, mais bon. Plus sérieusement, il est vrai que certain de nos rites peuvent donner l’illusion de pratique sataniste. Mais ce n’est qu’une erreur d’interprétation liée à l’ignorance de ces gens là.

3. Le Shandarisme est une arnaque

Le Shandarisme ne fait que canaliser vos pensées et vos énergies en vue de votre réussite. Par conséquent si vous ne faites rien ou peu, le Shandarisme ne canalisera également rien ou peu. Simple question de logique. Mais, comme il existe des personnes médiocres, qui ne veulent rien foutre sous prétexte que faire le moindre petit effort est trop fatiguant, elles n’obtiendront que le fruit de leurs travails: c’est-à-dire rien du tout! Et après ces fainéants et bons-à-rien iront crier à l’arnaque à qui veut bien l’entendre sur Internet ou dans les journaux pensant qu’ils auront été arnaquées. Alors qu’en réalité, ils sont les seuls fautifs dans l’histoire pour n’avoir rien ou peu fait afin d’obtenir ce qu’ils étaient venus chercher.

4. Le Shandarisme est un mouvement new-âge

Le Shandarisme n’est pas un mouvement New-Age pour la bonne simple raison que de nombreux éléments contenus dans le New-Age sont en complète contradiction avec la pensée shandarienne et donc incompatible avec cette dernière. En effet, le New-Age met l’accent sur l’ésotérisme, l’astrologie et les conceptions religieuses. Nombreuses d’entre elles sont d’ailleurs interdites dans la pratique du Shandarisme. La vérité est que le Shandarisme n’est pas classifiable dans une catégorie particulière. Il n’existe aucun point commun entre le Shandarisme et les autres mouvements pour être classé dans telle ou telle catégorie. C’est un OVNI…

5. Le Shandarisme est arrogant, intolérant

Nous sommes Shandariens, nous visons l’excellence et rejetons la médiocrité. Ce que vous interprétez comme de l’arrogance de notre part est seulement notre combativité et notre volonté à vouloir nous dépasser afin d’évoluer vers le palier supérieur de notre évolution. Car contrairement a certain, nous refusons l’immobilisme et le contentement. Peut-être pouvez-vous vous satisfaire de vos propres acquits et limites, mais certainement pas le Shandarisme. Quant au respect et à la tolérance, ces derniers ne s’achètent pas, ils se méritent. Le Shandarisme n’est qu’un miroir qui vous renvoie vos propres pensées et actions. Par conséquent, si une personne n’a pas eu le respect dont elle pensait mériter d’avoir, cela est tout simplement dû au fait que le Shandarisme lui à renvoyer en pleine figure son propre irrespect/intolérance voir ses propres pensées négatives à notre égard. Mais il est toujours plus aisé et facile d’être la victime des autres plutôt que d’admettre ses propres torts.

7. Le Shandarisme est inhumain

La pensée Shandarienne est universaliste et non humaniste. Ce qui veut dire que nous avons une vision plus large des choses et nous ne nous limitons pas à celle de l’homme contrairement a certaines philosophies, spiritualités et religions. Ainsi nous considérerons l’homme non pas comme la forme de vie par excellence, mais comme une forme de vie parmi d’autres vivant et évoluant dans ce vaste univers. Dès lors nous refusons de placer l’homme au centre de toutes les questions existentielles et encore moins de le mettre sur un piédestal. Nous n’avons que faire de l’égo démesuré de l’homme. Cela ne serait pas juste ni équitable vis-à-vis des autres formes de vie. De même que nous refusons de nous apitoyer sur les malheurs des autres. Croyez vous qu’il soit constructif et intéressant d’entendre une personne se plaindre à longueur de temps? Se complaisant dans son rôle de victime de la vie ? Mais ne faisant jamais rien pour s’en sortir si ce n’est que toujours compter sur les autres comme un bon petit assisté? Prendre en pitié ce type de personnalité négative n’est pas une solution. Si l’on veut que le Shandarisme s’intéresse aux personnes, il faut d’abord que ces dernières changent leurs attitudes négatives. Ne venez donc pas nous parler de charité ni de miséricorde. Nous n’avons que faire des braillards et des fainéants.

8. Le Shandarisme contrôle l’esprit des gens

Afin de faire évoluer et progresser le Shandarisme, nous avons besoin d’homme et de femme ayant l’esprit clair, conservant leurs propres facultés d’analyse. Avoir des fidèles suivant aveuglément le Shandarisme comme des moutons ou bien encore une bande de fanatique sans cervelle seraient par conséquent d’aucune utilité à notre cause. Il n’est donc pas dans notre intérêt de contrôler l’esprit des membres de notre fraternité et sororité. Maintenant si vous entendez par « contrôle de l’esprit », l’utilisation de la télépsychie  Shandarienne et de l’hypnose, nous répondons à cela, qu’il faut voir plus loin que le bout de son nez. La télépsychie et l’hypnose sont certes des outils de contrôle de l’esprit. Pourquoi nier cette réalité? Mais il existe d’autres applications à ces outils que le simple fait de contrôler l’esprit. Comme celui de l’épanouissement personnel par exemple. L’homme a généralement tendance à se concentrer exclusivement sur le négatif pour ensuite en faire une généralité. Dire que le Shandarisme contrôle l’esprit des gens en est un parfait exemple.

9. Le Shandarisme dépouille ses adeptes

Il ne serait pas dans notre intérêt de dépouiller les nôtres. Et pour cause! Si nous commencions à dépouiller nos membres de tous leurs biens, que resterait-il comme source de revenue et de financement au développement du Shandarisme par la suite? La relation qui nous unie est une relation de très long terme, basée sur la confiance mutuelle. Le simple fait de dépouiller les nôtres reviendrait à briser cette confiance. Ce qui aurait pour conséquence de les faire fuir eux, mais aussi faire fuir avec ces derniers les capitaux. Croyez-vous que nous serions assez débiles pour tuer la source principale de nos revenus?

10. Le Shandarisme croit détenir la vérité absolue

Dans le Shandarisme, la connaissance du cosmos ne constituent que la base de la pensée shandarienne et non l’intégralité. Ce qui veut dire qu’il existe une grande partie de l’existence comme de l’univers que nous ignorons et dont il nous reste à découvrir et à apprendre à travers la recherche et l’exploration. Donc, allez dire que l’on détient la vérité absolue est une blague. Généralement les gens pensent que l’on croit détenir la vérité parce qu’on rejette leurs systèmes de croyance et de valeur. Cela ne veut pas dire qu’on pense détenir une quelconque vérité, mais tout simplement que l’on n’adhère pas à leurs croyances et valeurs parce qu’elles sont totalement incompatible avec notre niveau d’évolution intellectuelle, spirituelle et culturelle. Et c’est tout. Mais les gens vont toujours chercher midi à quatorze heures.

11. Le Shandarisme est commercial

Le Shandarisme n’est pas plus commerciale qu’une autre spiritualité ou religion. Même aujourd’hui les églises ont des activités financières et commerciales. Mais chut! Il faut pas le dire. Cela risquerait de nuire à l’image de sainteté et de piété que les curetons veulent donner. L’existence même de Shandarisme génère des dépenses et des frais entièrement à notre charge. Par conséquent, si nous avons en parallèle une activité financière et commerciale, c’est seulement pour payer nos factures et pouvoir financer et développer la continuité du Shandarisme. Car le mental, l’épanouissement et le bien-être, c’est bien beau, mais s’il n’y a plus d’argent dans les caisses, ça sera très difficile de pouvoir continuer à se réaliser. Dans le Shandarisme, l’argent n’est pas un but, mais un moyen pour atteindre un but. Sauf qu’il y a encore aujourd’hui des simplets qui croient toujours que les mouvements vit exclusivement d’amour et d’eau fraîche. La vérité est qu’on n’a jamais vu dans l’histoire un seul mouvement pouvant vivre sans aucune ressource financière. Donc, il est inutile de venir polémiquer sur un sujet qui n’a pas lieu d’être seulement parce que cela perturbe les idées bien arrêtées de deux, trois couillons complexés avec l’argent, incapables de voir plus loin que le bout de leur nez et qui croient que pour être bien, il faut forcement vivre dans la misère et la merde.

12. Le Shandarisme est fasciste et totalitaire

Dans le Shandarisme, nous prônons l’ordre et la discipline nécessaire à la réussite et à l’épanouissement de l’individu. En effet, un esprit peu ordonné et indiscipliné à tendance à se disperser au lieu de se concentrer. Résultat, il ne pourra jamais atteindre ses objectifs ni s’épanouir en conséquence. L’ordre et la discipline ne sont donc pas forcement synonyme de fascisme et de totalitarisme. C’est une fausse croyance. Les personnes venant nous traiter de facho, de nazi et de chemise brune sont généralement des personnes qui n’ont jamais croisé un seul fasciste de leur vie. Mais eux savent tout mieux que tout le monde. Comme à leurs habitudes, ce sont ceux qui en parlent le plus qui en savent le moins. Mais il y a aussi ceux qui ne peuvent pas venir foutre leurs merdes chez nous comme ils le voudraient. Et comme ils se font remettre à leurs places de manière assez sèche, ils nous traitent de sale facho par dépit. D’ailleurs, si on était de « sale petit facho » comme ils disent, il y a longtemps qu’on aurait fait fusiller toutes les personnes qui nous critiquent. Êtes-vous encore vivant?