La maitrise du corps

La maitrise du corps, appelée également maitrise biologique est le contrôle conscient et volontaire des fonctions vitales et paramètres physiologiques du corps par des techniques simples et naturelles de concentration de l’énergie vitale, de visualisation mentale, de mouvement et de respiration. Ce qui rappellera pour certains les pratiques  chinoises du Qi Gong et les pratiques indiennes du yoga.

Cependant l’erreur serait de croire qu’il s’agit que de simple technique repiquée ici et là. La vérité est que le Shandarisme s’est inspirer de ces techniques pour ensuite les modifier selon les normes shandariennes. Puis à partir de là, créer quelque chose d’autre. Il ne s’agit donc pas de vulgaires copier/coller.

Mais pourquoi apprend-ton et s’exerce t’on à maitriser son propre corps dans le shandarisme ?

Pour 2 principales raisons :

Raison #1 : Pour une utilisation optimale de notre envellope biologique dans le cadre de notre Moira. Difficile de pouvoir pleinement nous réaliser si votre enveloppe biologique n’a ni la santé ni la vitalité pour le faire ! Soyons logique.

Raison #2 : Pour vivre mieux, plus longtemps et en bonne santé afin de prolonger l’expérience de réalité au maximum. En tant que projection de la Conscience Universelle, que vous soyez Shandarien ou non-shandarien , mais aussi que vous soyez humain, extraterrestre ou hybride, vous avez le droit de vivre en forme, en bonne santé, très vieux/vieille et sans maladie.

Comment maitrise-t-on son corps dans la pratique shandarienne?

Connaitre pour mieux maitriser. La maitrise de l’enveloppe biologique ne peut s’accompagner sans une correcte et claire connaissance de cette dernière. En d’autres termes, vous ne pouvez pas contrôler ce que vous ne connaissez pas. D’où l’étude et la connaissance obligatoire de l’anatomie et de la physiologie humaine pour nous shandarien. Cette connaissance de notre propre corps nous permet également d’éviter de faire tout et n’importe quoi et se mettre inutilement en danger.

Les 3 degrés de maitrise du corps

Une fois cette connaissance du corps et de ses fonctionnements, le shandarien peut maitriser son enveloppe biologique à travers 3 degrés de maitrise correspondant tout trois aux 3 degrés de la conscience.

Le premier degré est la  maitrise systémique

La maitrise systémique de son enveloppe charnelle pour les basses consciences. Il s’agit ici des exercices corps-esprit de:

  • Contrôle conscient des 5 sens biologiques
  • Contrôle conscient des organes
  • Contrôle conscient des systèmes biologiques
  • Contrôle conscient des fluides biologiques
  • Contrôle conscient des fonctions biologiques

Le second degré est la maitrise cellulaire

La maitrise cellulaire de son enveloppe charnelle pour les moyennes consciences. Ce niveau de maitrise consiste à améliorer la résilience biologique à travers le :

  • Renforcement du système immunitaire
  • Contrôle du processus d’autoguérison
  • Contrôle de l’accélération de la cicatrisation

 Il s’agit ici des exercices de contrôle mental de ses propres cellules et de la communication intercellulaire. Soit le maintien de la bonne santé à travers une relation de syntonie et d’équilibre du corps et de l’esprit.

Le troisième degré est la maitrise génétique

La maitrise génétique de son enveloppe charnelle pour les hautes consciences. Il s’agit ici des exercices de contrôle de l’ADN et de l’information génétique pour le ralentissement du vieillissement et « l’éternelle jeunesse ». Ce dernier niveau de maitrise du corps implique 2 disciplines qui sont:

  • le génie-génétique
  • l’épi-génétisme

Dans ce processus, le génie-génétique consiste à programmer ou reprogrammer (selon les cas) le code de vie via l’utilisation des biotechnologies ou de l’action de la pensée sur la matière biologique (Bio-psychokinésie). Alors que l’épi-génétisme consiste à gérer et orienter ce même code de vie à travers ce que l’on appelle l’« hygiène génétique ». L’hygiène génétique est un ensemble de règle de vie bien spécifique à appliquer qui influence l’orientation du code de vie afin de se maintenir en santé et prévenir les maladies liées au vieillissement naturel.

L’action intelligente et conjointe de ces 2 disciples nous fait alors entrer dans le domaine de « l’eugénisme » ou du transhumanisme selon l’angle de vue dans lequel on se trouve.

La destiné biologique

La destiné biologique est la séquence d’exécution des informations stockées dans la mémoire biologique des organismes monocellulaires et pluricellulaires. Mémoire pouvant être réécrite par  l’influence génétique, énergétique/psychique et/ou environnementale. Rappelant ici que notre enveloppe charnelle est un organisme pluricellulaire.

Pour prendre le contrôle de notre destiné biologique, il faut d’abord prendre conscience et accepter la réalité que nous avons le contrôle de notre propre corps ainsi que de son état de santé. Nous sommes responsable de notre propre corps et de notre santé. Puis appliquer cette “réalité” à travers la mise en pratique des 3 degrés de maitrise du corps ainsi que l’hygiénisme shandarien. Lorsque les 3 degrés ainsi que l’hygiène sont correctement maitrisée, le Shandarien  parvient à prendre le contrôle et la direction de sa « destinée biologique ». Ce qui lui permet de vivre plus longtemps dans un état de santé optimale. Ceci afin d’accomplir pleinement sa Moira.