Le Fondateur du Shandarisme

Le Fondateur

James Shandar est le père-fondateur et l’architecte du Shandarisme ainsi que le premier de tout les Shandariens. Il est celui qui est à l’origine. Mais il est également un chercheur et un expérienceur dans les pouvoirs de la pensée et a fait plusieurs expériences dites paranormales lorsqu’il était plus jeune. Tout commença par des interrogations existentielles que le fondateur se fit sur le but et le sens de la vie. En quête de réponse, il étudia de nombreuses religions, spiritualités et philosophies orientales et occidentales ainsi que l’ésotérisme, la magie et l’occultisme. Mais il ne trouva dans les religions que bigoterie, fausseté, peur, haine et hypocrisie. Quand à l’ésotérisme, la magie et l’occultisme, beaucoup de superstition et de fausses croyances qui n’était pas représentatif de la réalité. N’ayant rien obtenu de satisfaisant, il décida alors de trouver les réponses par lui-même. Pousser par un esprit de pionnier et de conquête, il explora ainsi de nouvelles voies par l’expérimentation et l’observation de la réalité. De fil en aiguille, ses expériences et découvertes l’ont amenées vers la synthétisation d’une nouvelle forme de pensée que l’on appela Shandarisme.

Considération du Fondateur

Si nous observons les choses telles qu’elles le sont, nous pouvons voir que le fondateur n’est rien d’autre qu’une projection de la conscience universelle dans une enveloppe biologique comme n’importe quelle autre forme de vie dans l’univers. On peut aussi observer sur le plan biologique que le fondateur ainsi que tous ses semblables doivent s’alimenter, se reposer et avoir une activité physique. Enfin, comme tous ses semblables il vieillit et est mortel. Il n’y a donc aucune différence entre le fondateur et les autres êtres vivants de cette planète. Absolument rien si ce n’est ses expériences personnelles, sa pensée, son accomplissement ainsi que son code ADN. Ce qui veut dire que le fondateur n’est pas un être surnaturel ou magique. Mais une forme de vie intelligente, une entité parmi tant d’autres présent et évoluant à travers l’espace et le temps. Dès la seule chose qui le différencie des autres formes de vie sont ses réalisations. Dont la plus importante et monumentale de toutes qui à été celle de la création du Shandarisme.

Dans cette optique, il ne peut donc pas être considéré comme un grand maitre, un gourou, un prophète, un saint ou un demi-dieu, mais seulement comme le créateur, le fondateur et l’architecte du Shandarisme.

  • En tant que créateur, il a créé le Shandarisme
  • En tant qu’architecte, il a conceptualisé le Shandarisme et ses structures
  • En tant que fondateur, il a fondé la Brotherhood

Dans ce sens, J. Shandar n’est pas vénéré et aucuns cultes de la personnalité ne lui sont voués. Seul un rappel de mémoire de son image, de son œuvre et de son esprit avec les mots «En son Nom» sont prononcés le 11 mars de chaque année durant le jour de l’Avènement. Ceci afin de le remercier de nous avoir apporté la pensée Shandarienne.

Relation au Fondateur

La relation que les Shandariens entretiennent avec le fondateur est une relation basée sur le respect. Pourquoi faut-il respecter le fondateur, son œuvre et son image? Tout simplement a cause de la valeur et de l’expertise qu’il a apporté aux hommes et femmes de Shandaria à travers la conceptualisation et l’édification du Shandarisme. Cependant la principale erreur serait de faire du fondateur un être saint et sacré. Car il ne l’est pas. Comment pourrait-il être un saint alors que le concept de sainteté n’existe pas dans la pensée shandarienne? Comment pourrait-il être sacré vue que le sacré n’existe également pas dans la pensée shandarienne ? Face à son image, tout shandarien incline la tête non pas en signe de soumission, car il n’y a aucune relation de domination, mais en signe de salutation et de respect de son esprit et de sa pensée.